-18F : le hand à l’heure européenne

Trois allemandes sont venues passer 3 mois au lycée Saint-Exupéry de Blagnac dans le cadre du programme d’échange scolaire Brigitte Sauzay proposé par l’Office Franco-Allemand de la Jeunesse.
Deux d’entre elles, Nina (la correspondante de Florian -18G) et Lotta en ont profité pour rejoindre les rangs des moins de 18 filles où elles ont été chaleureusement accueillies par toute l’équipe de Kéké, Céline et Seb.
Elles ont survécu aux séances de physique du mercredi que ce soit au flambant neuf gymnase d’Andromède ou bien dans la salle des trophées de notre gymnase préféré ! Elles ont survécu aux foudroyantes attaques des moins de 15 ans garçons de Rémi ! Elles ont aussi survécu aux consignes de Kéké dans son habituel parfait allemand du Sud-Ouest ! Elles ont nettoyé quelques lucarnes et apporté leurs rires et leur bonne humeur !
Kéké se voyait déjà aller défier Tournefeuille avec une ailière gauchère et une vaillante demi-centre ou arrière supplémentaire. C’était sans compter sur les arcanes de la haute administration européenne du handball qui, malgré les nombreux efforts et les nombreux chèques de Jérôme, doit toujours être à ce jour (une semaine après leur retour chez elle) en train de promener leurs éventuelles futures licences quelque part entre la fédération française, la fédération allemande, la fédération européenne (si si ça existe !) et peut-être le palais de l’Elysée, la commission européenne ou le Bundestag.
Merci au Beauzelle Handball, à Jérôme, Kéké, Céline, Seb et “leurs filles” mais aussi à Nina et Lotta d’avoir permis à tout le monde ces bons moments de partage.
Il ne reste maintenant plus qu’à croiser les doigts pour que la licence portugaise d’Ariana (également en transit quelque part en Europe) devienne enfin véritablement beauzelloise et qu’elle puisse enfin garder les buts de ses copines de l’internationale -18 beauzelloise.
 

François Nanot