Les -18G battent le leader sur ses terres

Toulouse le 24/3/2018 (résumé du match Fénix 2 – Beauzelle en Région Excellence)

Avec un brin d’appréhension, les beauzellois arrivaient aux Argoulets avec la ferme intention de tenir tête au Fénix, le leader de leur poule, qui les avaient battu d’un point au match aller à Beauzelle. Et comme au match aller, les spectateurs n’ont pas été déçus par la rencontre. 

La première mi-temps est très équilibrée : après une entame de match en faveur du Fénix, les beauzellois reviennent dans le match et parviennent à mener d’1 point avant la mi-temps, suite à un coup franc particulièrement judicieux d’Antonin. 

La deuxième mi-temps, qui tarde à démarrer (le debrief aurait-il été plus long qu’à l’ordinaire dans les vestiaires toulousains ?), tourne à l’avantage des beauzellois qui déroulent leur jeu, sans complexe et avec une réussite qui fait plaisir. La fin de match est étouffante : les toulousains parviennent à rattraper leur retard mais réagissent trop tard : Beauzelle remporte la rencontre 22-21 et engrange ainsi 3 points supplémentaires, avant la rencontre prévue à Bruguières (2e de la poule) le 7/4.

Bravo aux joueurs et à leurs coachs pour cette belle victoire !

Philippe

Toulouse le 25/3/2018 (résumé du match Fénix 4 – Beauzelle en Région Honneur)

Aux Argoulets, comme un air de déjà vu,  s’affrontait ce dimanche à 16H nos jeunes de l’équipe 2 des -18G contre le Fenix 4.

Tout le monde avait en tête le match intense qu’avait fait leurs copains de l’équipe 1. L’enjeu est moindre mais il pose les bases des matchs de la saison prochaine ou ce sera à eux de reprendre le flambeau.

 La partie démarrait avec une vrai intensité , de belle phases en défense et en attaque, avec une multiplicité de mouvements et de combinaisons qui nous permettait de rivaliser sans complexe. Quelques maladresses au tir et de beaux arrêts de Léo nous permettait de finir la première mi-temps avec seulement deux points de retard.

Le retour des vestiaires était catastrophique, un changement de tactique défensive de nos adversaires perturbait nos joueurs , leur demandant plus de mouvement et accélérant leur fatigue. Avec 2 joueurs sur le banc, le physique ne suivaient plus et nous perdions sérénité, vision du jeu et par conséquence beaucoup de ballons. Nous nous inclinons 45 à 34 , mais nos jeunes ont joué avec enthousiasme et solidarité.

Jean Luc